Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 09:51

http://www.tetu.com/actualites/france/montpellier-deux-lesbiennes-agressees-a-la-barre-de-fer-17486

http://yagg.com/2010/07/05/montpellier-appel-a-temoins-apres-une-agression-lesbophobe/

(et d'ailleurs, au fait : http://pink.reveries.info/post/2010/06/10/Le-courage-des-connards-de-rue-%28suite%29)


J'aurais pu dire précisément ici : hétérolande se lâche. Ce qui eut été rigoureusement exact mais je crois n'eut pas rendu l'étendue de l'épouvante.

Mais c'est effectivement hétérolande dans toute sa splendeur, probablement offensée que des gouines arborent une des dispositions moléculaires dont elle est le plus fière et qu'elle s'ennorgueillit d'avoir inventé : le couple. Et le couple visible et démonstratif.


Ca donne évidemment envie de faire la chasse aux couples hétéros, mais nous sommes d'emblée dépassées. Je disais bien, depuis des années, qu'un de nos buts devait être de devenir majoritaires (avec tous les sales côtés de la chose, bien entendu).


Mais ce qui fait peur est aussi ce dont j'ai causé déjà quelques fois : le lachâge de plus en plus généralisé qui caractérise la barbarie moderne. Licet quod placet, "est permis ce qui plaît". Où qu'on pourra justifier par quelque gymnastique idéologique. Là, dans ce cas, pas compliquée la gymnastique à la barre de fer. Les attaques dans la rue se multiplient, et même sans prétexte "minoritaire" au besoin : un accrochage ? un mort allez hop !

Mais j'ai vu aussi des personnes attaquées chez elles pour n'avoir pas déféré à une injonction sectaire, par exemple, et le tout "justifié" par une alinéa à la dite barbarie. "Tu es socialement cela, tu nous doit ça, et si tu veux pas on cogne". Et silence frileux de toutes les bien-pensantes, qui accourraient manifester si la disposition moléculaire de l'évènement s'était faite dans le "bon sens". C 'est ça la "safety" dans ce milieu, qui daube beaucoup dessus et qui a réussi à en faire une admirable antiphrase ; c'est un endroit aussi dangereux que la rue pour les "anormales". Voire plus, parce qu'on ne s'y tient d'abord pas sur ses gardes...

 

Tiens, d'ailleurs, encore une "coincidence" très actuelle : lors du tabassage, et le mot est faible, de Montpellier, la rue était pleine, comme il convient à une "ville jeune et vivante" en été. Personne n'a bougé ni moufté. C'est une grande tradition désormais, que l'on soit in the street ou dans les milieux privilégiés et "conscients", de surtout bien fermer sa gueule et regarder ses chaussures quand ça pue et qu'il y a des bons points de retraite en jeu.

La lâcheté se lâche aussi, mieux que jamais. Elle va si bien avec la sécurité, que toutes nos bonnes âmes ont à la bouche et sur le flyer - sécurité bien ordonnée commençant évidemment par soi-même.


Réellement, ces temps font peur parce qu'il semble n'y avoir plus aucun refuge nulle part. Férocité et malveillance généralisées, qu'on ne se voit plus combattre qu'en tirant dans le tas. Sympa ! Il y a de quoi devenir cinglée ou autiste. 

Et le principe est le lâchage général, qu'on appelait encore hier la "libération" des ressentis : l'envie, l'énervement ou l'arrangement idéologique justifient et même provoquent tout. Plus de barrières, plus de limites, plus même de scrupules, qui sont étrangers à la culture de l'immédiat et suspects de ringardise réactionnaire.


Bon, ben puisqu'on en est là, et qu'il n'y a plus de recours, on cognera aussi. Mais qu'on ne vienne plus causer de progrès ou de politique quelconque. En enfer comme en enfer.


P


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ébranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée aux backlashes pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, pro peuple, pro nation, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste négative, moniste, novatrice ; philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Dans Les Orties