Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 21:46


 

Je sais pas si vous vous rappelez de cette chanson, de quelqu’un que j’aime humainement pas en plus, Vian, qui était bougrement masculiniste et misogyne, mais qui fit, trente ans après les livres très injustement oubliés sur le même sujet de Madeleine Pelletier. Chanson intitulée : « Vous mariez pas, les filles ». Et qui en donnait tout plein de bonnes raisons. J’ignore s’il y incluait la colle, l’amour dit libre - pour moi c'est un oxymoron - et le maquage, mais d’après le contenu ça s’y applique aussi. C’est fou comme n’importe qui peut subitement sortir, d’un coup, imprévisiblement, la vérité. Quitte à ne jamais la redire après. Verba manent.

 

Pasque j’ai très envie de dire l'analogue aux possibles f-trans, peut-être d'abord dans nos admirables milieux « tpdg et féministes », mais vraiment pas que, à égalité avec tout straightland :

 

« Transitionnez pas, les filles ». Faites, comme dans la chanson, n’importe quoi, du boudin, de l’élevage de chèvres, de la pêche à la morue ou de la spéléologie, émigrez sur Mars, mais transitionnez pas !

 

Vous savez pas ce que c’est, et d’ailleurs moi non plus, finalement. Personne ne sait en fin de compte. Quand on sait c’est trop tard et de toute façon on sait plus. Ça sert plus à rien d’alors savoir. Juste on encaisse, et du bien crade. Quand c’est pas au début c’est plus tard, mais ça finit toujours par arriver. Par où on s’y attend comme par où on s’y attend pas. Et de soi-même comme d'autrui. 

Des fois même il y a plus personne pour tenir la boutique, je vous dis pas le rififi.

 

Je le dis, c’est tout. Ce n’est pas une thèse, ce n’est pas une perfo, c'est encore moins un appel (rien de plus ridicule que les appels) ; ce n’est que moi qui le dis, voilà.

 

 

 

Plume

 

PS : Ptête qu'y faudrait en faire une chanson, aussi....

 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ebranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée au backlash réac-libéral pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste novatrice, universaliste négative, apostate de l'intersectionnalisme, philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Épines