Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 11:11

 

 

Je ne sais pas si d'aucunes d'entre nous/vous ont remarqué la prolifération d'iconographie transse qui représente tout bonnement, avec quelqu'insistance, un mec et une nana dans la plus parfaite cisnorme. Je songe à la page d'accueil d'un groupe régional que vous trouverez sans peine, ou encore à la splendide affiche de l'existrans de cette année.

 

"Un homme c'est comme ça, une femme c'est comme ça", criions nous ironiquement il y a une dizaine d'années. Á présent ce n'est plus ironique, c'est revendiqué. On en est, non mais ! Bref le programme de cisselande, de nozamialliées qui seraient tellement soulagées que nous ne soyons plus visibles ni autonomes, que nous ne risquions pas de devenir un mouvement qui les remette en question, et accessoirement des professionnelLEs de santé (y compris l'obligation "primaire" de se sentir "nées comme ça"), est désormais spontanément rempli par nozigues. Allégresse ! Réconciliation avec les exigences de l’époque. Demain nous le ferons peut-être même inscrire dans la fameuse "loi trans" qui nous pend au nez, et organisera la sélection sur des bases saines et objectives.

 

Comme toujours, librement, nous aurons choisi l'alignement, la reconnaissance (enfin qu'è disent) et de ne pas faire de plis dans le lifting. On verra bien si ça nous profitera - et à qui, à combien d'entre nous, un nous d'ailleurs de plus en plus ectoplasmique, à mesure que nous découvrons que l'identité n'a pas grand'chose de politique, et tout d'un (dernier ?) geste de croissance de la plus-value agonisante ; d'où ce caractère indélébile commun à tout ce qui en procède : tant qu'il y en aura, il n'y en aura jamais assez pour tout le monde.

 

Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour être intégrées et invisibles ; bref être des cisses ? Enfin essayer, pasqu'après, bien sûr, c’est pour qui aura les moyens de s’y conformer – mais ça c’est le non dit de la chose, voire un sacré mensonge en ce qui nous concerne. Comme je l'ai écrit il y a quelques mois, pour les nanas transses ce sera comme pour les nanas cisses, en pire : la course à une norme toujours impossible. Et pour la plupart le nez pas au milieu de la figure, la visibilité désarmée forcée, en plein déni du côté des alliées et de la puissance publique - "tout va bien y a un f sur ta carte", en pleine haine de genre de l'autre, celui de la société meurtre qui l'emportera. Ca va être trop cool. Mais la société inclusive n'est pas masculine et misogyne, naaaann....

 

C'est par où la sortie des structures de cette société ? Pas, plus par nous, en tous cas.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ébranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée aux backlashes pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, pro peuple, pro nation, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste négative, moniste, novatrice ; philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Épines