Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 10:54

 

 

Sur des panneaux pro, en énorme, « l’homosexualité n’est pas un choix ». La transitude non plus, je suppose, pour les gentes qui portent ce genre d'affirmation, derrière lesquelles je ne marcherai jamais.

 

Je vous en ai déjà causé plusieurs fois, de ce dogme un peu ahurissant, de la vision verrouillée du monde qu’il suppose sans angoisse. Je n’y fais des fois même plus attention.

 

Mais tout de même, là, de relire ça, en gros, pan dans la gueule, ça m’a fait quelque chose au foie.

 

C’est singulier combien mes contemporaines trouvent simple et facile de confisquer les possibilités, de se mettre une (in)détermination fondamentale dans la poche, comme ça, l’air de rien. J’ai déjà causé des arrière-plans sympathiques de ce genre de croyance définitoire, et du retour par toutes les fenêtres de l’essentialisme que nos aînées avaient cru congédier par la porte cochère.

 

Elles valent bien leurs adversaires anti, les pro. Les unes comme les autres affirment avoir le droit naturel pour elles. Il est vrai que quand on réclame in fine la même chose, la même vie et de peupler les mêmes impasses… Le politique n’est qu’une excroissance du biologique fatal, en gros. Là encore, on se demande ce qui les différencie des réaques.

 

C’est vrai que décider de soi et de sa vie ferait courir quelques risques aux ordres en place. Vite vite on colmate, pas responsables pas coupables. Si on choisissait de ne pas être hétérobio, alors, on serait vraiment des dégueulasses. Car c’est exactement cela que contient cet atterrant message. Il résume tout notre haine torve envers nous-mêmes, et toute notre appétence de normalité.

 

Mais ce n’est pas perdu pour tout le monde ; je pense aux camarades qui sont bien décidées à profiter de cette fatalité, ce statut de non-choix imposé et ratifié, en bâtissant la bureaucratie de sa représentation-gestion, sanitaire, sociale et politique. Ça va se bousculer dans les corridors (y en a jamais assez pour tout le monde).

 

Nous nous donnons nous-mêmes des panneaux dans lesquels donner de la tête, pour que surtout, mais surtout, aucune de nos décisions ne puisse être une échappée, incontrôlée et qui sait révolutionnaire. Il y eut des féministes et lesbiennes comme ça, on le sait, elles sont au musée, et dans les cartons, pas dans les vitrines. Qui se souvent de Paule Minck, de Dora Mardsen, de Valérie Solanas ? De celles qui se sont penchées au dehors, voire qui ont pris la poudre d'escampette ?

 

Ce n’est pas que nous soyions bêtes, je n’y crois pas un instant. C’est juste que nous ne voulons profondément pas que les choses changent, ni nous-mêmes. Ni sortir de ce monde. Sauf que – dans ce cas il faudrait avoir le courage moral d’assumer ce refus. De reconnaître que les positions qui sont aujourd'hui majoritaires, de façon écrasante, à lgtblande et même à tpglande sont intégrationnistes et conservatrices. Et nous ne l’avons pas. Par conséquent nous passons notre temps à proclamer des imbécilités et au besoin à (nous) mentir posément. Et à sortir, ou à tolérer, des énormités comme celle évoquée ci dessus. C'est aussi là un choix, même si collectif, même si nous faisons tout pour l'oublier.

 

Mais bon – nous serons toujours quelques unes, et peut-être plus, à faire mentir nos bergères-bureaucrates, et à nous égayer hors du chemin citoyen, reproductif et laborieux.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ébranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée aux backlashes pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, pro peuple, pro nation, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste négative, moniste, novatrice ; philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Dans Les Orties