Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 10:24

 

 

« Sisterhood is really powerful. It kills - sisters. »

TG Atkinson

 

 

La solidarité entre les cisses – ou la pesanteur sociale qui leur en tient lieu – tue les transses, c’est répétitivement avéré. De même que la solidarité des intégrationnaires extermine les divergentes. Mais comme est vérifié que la solidarité tout court, dans la perspective hégémonique d’appropriation où nous nous entassons, reste un acte syndical de qui a des acquis à défendre, de quoi investir dans la croyance envers les formes, buts, pratiques sociales à réaliser. Et défendre des acquis, ce n’est jamais que contre les grands méchants, c’est aussi contre la lumpen tourbe de qui ne les a pas, ne les peut avoir, pourrait en mésuser ou, pire, caguer dedans, de toute façon est de trop et fait chavirer la barque. Laquelle, comme nous le savons depuis longtemps, est toujours pleine (mais un peu élastique lorsque se présente un capital inespéré ou une compétence conséquente). Le pragmatisme, c'est-à-dire l’adhésion aux conditions en vigueur admises comme nécessités, amène toujours à des attitudes faussement fatalistes, stigmatisantes, de droite quoi.

 

Nous savons très bien que la violence sociale de ces « nécessités », le chantage à la reconnaissance, l’illégitimation récurrente rendent la solidarité inabordable à qui loge au large fond des cuves. La solidarité, c’est pour qui porte, représente de quoi négocier. La solidarité, c’est un bouclier de la brutalité et de l’utilitarisme du social basé sur l’échange des biens et des valeurs. La solidarité est une de ces formes sociales « neutres », « outil », « accessibles à toutes » (comme l’argent, la citoyenneté, etc.) qui a déjà toujours d’abord déterminé qui et que sera la toute en question. Auto-arnaque, comme d’hab : quand il y a « tout le monde », il y a une foule d’autres, qui ne peuvent finalement qu’être personne, selon ces formes magiques et modernes qui devaient nous libérer de toute servitude particulière. La solidarité évalue, trie, tue. Elle est, en pool avec ses concurrentes, une grande productrice dialectique d’isolement, de privatisation, de néantisation. Elle en a besoin, comme toutes les grandes formes abstractives, pour exister.

 

Enfin, en ce qui nous concerne plus précisément, c’est aussi l’illusion d’une continuité trans, ce leurre coloré dont on ne sait plus très bien qui ne l’agite pas, de nous ou d’autrui, et qui nous empêche, les transses, de nous trouver. La communauté trans est une sale blague, comme toutes les communautés. Déjà, il y a les nanties, les consommables, les utilisables, les acquiesçantes, devant le regard scrutateur de l'évaluation hégémonique, et les autres. Ainsi que partout. Et par ailleurs nous nous engenrons, sexualisons activement, joyeusement, ni plus ni moins que les bio et somme toute sur les mêmes assignations des formes sociales, les mêmes clivages valorisé/dévalorisée. Avec de semblables conséquences. Et avec les mêmes impasses. Même en faisant mine de jouer avec le rubik’s cube des formes d’identification. Ce n’est pas demain que nous poserons nos matelas sur la tombe bien tassée du sexe-genre. Si même cela peut arriver, ce que rien ne nous garantit encore – mais arrivera ce que nous aurons l’audace de faire et de défaire. Il n’y a pour le moment que le présent, brutal et injonctoire, qui se garantit. Et les solidarités, les prétendues qui égarent, isolent ; les réelles, qui se blindent derrière cette assurance. F-tpglande peut ainsi investir, indistinctement dans la communion sociale convergente autour de l'inévitable, du nécessaire, anonymement au besoin, par un pack rentabilité, dans la mort de transses surnuméraires, malformées, activité parmi tant d'autres. 

 

Pour les dévalorisées, de plus en plus nombreuses, ne pas mourir supposerait de faire voler en éclat les arnaques liées à la valorisation, et à un inclusivisme de façade qui cache une sélection systémique et féroce, précisément en fonction de ce que valent les gentes pour l’auto-entretènement en l’état du milieu, aussi ses intérêts dans le grand marché existentiel.

 

Je ne parle évidemment même pas de la fausse alternative charitable "gestion de population" - accueil, épouillage, gamelle, bienveillance et surveillance. Ce que nous voulons mettre en place, c'est finalement quelque chose d'aussi ringard que de nous faire égales, en réalité et en actes. 

 

Mais pouvez vous me dire aussi ce qu’on faisait là, posées comme des fleurs au beau milieu de l’autoroute durable, efficace et solidaire ? Sprotch quoi !

 

Et quand aurons nous, les unes avec les autres, ou les unes contre les autres, le sursaut de lucidité et d’audace qui nous fera jeter à bas les formes cannibales aux dénominations incritiquées en lesquelles nous avons mis notre confiance, comme les grenouilles envers pépé héron, et en fonction desquelles nous nous entr’évaluons, sélectionnons, éliminons avec tout plein de bonnes raisons ?

 

Joyeux noël donc en famille ! Loquedues comprises, mais à leur place, bien entendu, cette place nécessaire et raisonnable qui s'impose à travers nos pratiques et nos ressentis ; dehors.

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ebranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée au backlash réac-libéral pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste novatrice, universaliste négative, apostate de l'intersectionnalisme, philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Épines