Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:01

 

 

 

Pioché dans le quotidien régional : « les produits minceur ne se vendent pas du tout ».

 

Quand on sait à qui ces charmants poisons sont prioritairement destinés, socialement imposés, et pourquoi comment, on ne peut que se réjouir.

 

Maigreur, dépendance au désir et à la reconnaissance sont de la même famille. Et pas qu’à hétérolande - même compte non tenu des tristes efforts que nous faisons pour y similer. Qu'à voir l'iconographie de nos petites soirées osées. Conciles cadavériques. 

 

Il est temps de contreprogrammer. Ainsi que nous l’avions inscrit autrefois sur le mur lors d’une mémorable rencontre féministe : Manger Dormir Grossir !

 

A poings fermés.

 

Et tout bousculer quand on se réveillera.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ébranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée aux backlashes pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, pro peuple, pro nation, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste négative, moniste, novatrice ; philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Dans Les Orties