Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 11:16


 

« Je serai toujours du côté des vaincus. »

Marina Tsvetaeva

 

« Le pouvoir est maudit »

Louise Michel

 

« Si ça fait mal c’est que ça fait du bien »

Les shadoks

 

 

 

« Résister, c’est se charger de supprimer ce qui ne va pas »

Ulrike Meinhof

 

Je vois enfin nettement, en lisant ces paroles, ce qui me sépare sans doute définitivement de ce genre de doctrines salutistes, où le principe se tient déjà dans l’action ; et quelle action ! Supprimer, liquider, nettoyer, éradiquer, karcheriser, tableraser. Et j’en passe. Que de doux noms on a plaqués sur ces actes louables.

 

C’est le même langage d’un bout à l’autre de la politique, des plus « pragmatiques-gamelle » aux plus idéalistes. Anéantissons (telle abstraction incarnée) et tout sera bien (ou mieux). Maintes fois on a anéanti, ou essayé, les pesanteurs de la tribu, de la chrétienté, de l’oumma, de la race, du genre, de la classe, de l’humanité. Avec chaque fois plus de moyens et plus d’idées.

Moyens, idées, les deux grandes béquilles sans lesquelles on n’irait peut-être, horreur, nulle part. Sans lesquelles on risquerait de n’être que nous-mêmes ! Vade retro, cauchemar immobiliste !

Il est arrivé aussi qu’on rééduque – mais avec peu de succès, ces satanéEs humainEs sont incroyablement rétiFves aux bonheurs qu’on leur concocte, et retournent à leur vomissement.

 

Seule ombre au tableau, si j’ose dire, il y a toujours plus de gentes (pardon, de néfastes abstractions) à réduire. Ce sont même quelquefois celleux qui professaient et appliquaient cette doctrine, qui doivent y passer. Pas d’pot. Mais bon, c’est sans doute une bulle spéculative, laquelle ne saura manquer de se dégonfler quand nous entrerons dans la réalité heureuse.

 

Aujourd’hui tout va donc bien. Plus que quelques ébarbures à passer au rabot électrique, et quelques énormes abcès à crever. Nous sommes sur la bonne voie. Comme chacune peut le voir. L’important n’est-il pas d’être du bon côté ?

 

Je suis, pour ma part, désormais, et resterai du mauvais côté, celui où on croit que les idées ne justifient jamais l’ignominie des attitudes. Même si, et peut-être même parce que c’est le côté des vaincuEs. La victoire pue.

 

 

Ohé, du cercueil !

 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ébranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée aux backlashes pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, pro peuple, pro nation, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste négative, moniste, novatrice ; philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Épines