Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 09:57

 

Lesbienne ; pas gouine. Même si lesbienne trans.


Désolée, mais d'expé, gouine aujourd'hui c'est beaucoup trop systématiquement hétéra qui relationnepassionnément et utilement, efficacement, avec tout ce qui traîne, meufs, trans, pédés, mecs profem...

Par hétéra, j'entends ratisser large : celles qui trouvent fondamental de « faire du sexe », qui se définissent et existent par leurs « relations ». Qui « font d'elles-mêmes ce qu'elles veulent » et point. Qui portent leur « fierté » en écharpes rainbow ou se barbouillent en rose fuschia. Pour moi, un monde centré sur le reniflage de cul et la réclamation tous azimuts pour maintenir son existence, sur la concurrence et l'émulation, c'est précisément le monde que d'aucunes appellent « hétéropatriarcal ».

Je ne parle même pas des « transpédégouines », cette hydre consensuelle - une hydre ne se marche jamais sur les pieds - et excommuniante de toutes celles qui dépassent ou s'enfoncent d'une tête.

C'est dommage – gouine eut peu, eut même je l'affirme du être quelque chose de classe. Mais nous gâchons obstinément tout avec notre avidité de ne rien vouloir abandonner, d'accumuler indéfiniment. Désormais, gouine est absorbée, résorbée dans la marmite de glu.

 

Donc lesbienne, résolument. Qui ne se définit pas par si, comment elle couche (même debout !) ni avec qui. Qui sait être seule. Qui sait qu'elle est seule. Qui affirme que nous sommes des personnes. Pas uniquement de commodes et négociables additions de mathématiques « politiques ». Non plus que des « orientations sexuelles », des « histoires sociales » ni même, ô blasphème là encore, des « identités de genre ». Bref, pas des zombies d'idées sur pattes.

Que nous ne sommes pas une case sur le rubik's cube de l'économie existentielle.

Que nous n'avons pas à l'être.

 

Lesbienne, répétitivement, qui n'a pas envie que tout son monde glisse dans un lieu commun aussi masculin que souvent cynique.

 

Lesbienne, qui ne se réapproprie pas. Ce que nous prétendons nous « réapproprier » nous avale.

Lesbienne, qui reçoit. Qui accepte de recevoir. Et donne.

Lesbienne, qui peut trouver que moins c'est mieux. Et que même si pas mieux c'est ainsi.

 

Lesbienne, toujours trop ou pas assez – pas assez surtout !

 

Lesbienne, qui ne converge pas.

 

Lesbienne, qui n'est pas une copine. Encore moins la copine de tout le monde fréquentable, et surtout pas de celles qui rapportent, évidemment...

Lesbienne, qui s'octroie ainsi la liberté suspecte d'être amie ou ennemie. Sans évaluation idéologique. Ou tout simplement d'ignorer.

 

Lesbienne, qui refuse de se ch... elle-même sur la tête aux moindres réquisitions du mille-pattes tpdg et déconstructeur. Et même à ses plus grandes.

 

Lesbienne, même si pour les lesbiennes je ne suis pas lesbienne, et ne puis être lesbienne. Je ne réclame aucune intégration. Lesbienne, c'est aussi être seule de son espèce. 

 

Encore une fois, presqu'impossible de se définir autrement que négativement dans un tel océan de pattex. Zut et rezut !

Emigrée de l'intérieur quoi.

 

Eh ben c'est gai.

 

 

 

La petite poule rousse

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ebranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée au backlash réac-libéral pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste novatrice, universaliste négative, apostate de l'intersectionnalisme, philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Épines