Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 16:42

 

 

Le besoin désespéré, obsessionnel et institutionnel de reconnaissance, d’identité, empêche et de reconnaître, et de connaître. Pour la raison qu’on passe de l’agir au réclamer. Qu’on désire recevoir et ne veut point donner. Qu’on perd la capacité d’indifférence, de prise sur soi.

 

Tout ce qui tourne au besoin prend d'ailleurs ce caractère.

 

Le besoin produit la misère, qui nous mange de ses petits vers.

 

Le besoin justifie empiètements et agressions, favorise stupidité et malveillance. 

 

Le besoin appelle la domination, qui valide et octroie.

 

Le besoin a expulsé la possibilité.

 

« je vous prie de croire que je n’ai pas besoin de ce dont je manque ».

 

 


 

 

 

 

                                                                                    

Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ebranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée au backlash réac-libéral pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste novatrice, universaliste négative, apostate de l'intersectionnalisme, philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Épines