Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 11:19

 

 

La petite murène, dans le tombeau branché où elle s'est elle-même malencontreusement ensevelie, reçoit régulièrement, avec un mélange d'amusement et d'ennui, les communiqués de Trans Aides. C'est assez comme la mouche du coche, dans La Fontaine ; dès qu'il se passe ou ne se passe pas quelque chose, TA se fend d'un immense communiqué pour montrer à quel point elles sont à l'origine ou à l'aboutissement de tout ce qui peut plus ou moins concerner les T dans ce fichu pays (et peut-être même un peu en europe). C'est semble-t'il leur activité la plus visible, avec une participation résolue à la bousculade commune de touTEs les angoisséEs de l'institutionnel dans le sillage de tout ce qui a la mine de détenir une once de pouvoir décisionnel à Paname. Rien d'exceptionnel, quoi, dans notre paysage. Beaucoup misent sur cette tentative d'intégration.

Ce matin, LPM a carrément l'excellente surprise (pourtant nous sommes diamétralement à l'opposé du 1er avril), de trouver la ronflante déclaration selon laquelle, "devenue la première association transgenre française", elle se débaptise, et, comme Napoléon (décidément en france tout ramène à ce cinglé rationnel), se pose sur la tête la couronne qui la sacre "association nationale transgenre". Rien de moins. Après tout, hein, pourquoi pas ? Bien bêtes seront celles qui iront les leur disputer, cette couronne comme cette primauté, mais ça fait amplement rigoler toute personne qui a quelqu'expérience de la concurrence que se livrent la plupart des associations revendicatives, ici et maintenant.

 

Ah, cette passion "d'être premières", de "représenter la majorité", quoi. D'avoir le listing le plus fourni, de supposés pseudopodes dans le plus grand nombre de provinces, enfin bref toutes ces choses qui obsèdent les dirigeantEs effectiFves ou impétrantEs d'icelui pays depuis la Révolution. Représenter, contrôler, guider.

 

Syndrôme de Napo ou de Robespierre, selon les options de détail.

 

Il leur serait bien temps de former un gouvernement. Et, tant qu'à faire, de demander leur adhésion aux instances internationales.

Ca rappelle divers coups de mégalomanie dans les mondes organisationnels féministe ou lesbio, dans des temps plus ou moins anciens ; le dépôt de la marque MLF par Fouque et consortes, ou l'érection de la Coordination nationale lesbienne (qui n'a, elle, même pas l'excuse d'avoir enfanté une maison d'édition !).

 

On n'est pas les seules à avoir les neurones qui s'affolent à l'odeur du pouvoir, si illusoire soit-il, quoi.

 

Je ne sais pas si ça rassure, d'ailleurs. Et ça ne console guère.

 

Patriaaaaa.... Encore une fois, démonstration que les formes survivent aux dominants fétichisés, et que le balai ne suffit pas, n'a jamais suffi, ne suffira jamais. Mais 'oilà, avec un "matérialisme" essentialiste qui vise juste à s'asseoir dans les mêmes cases, également et fièrement, on n'est pas sortie de l'auberge.

 

Au reste, je doute qu'on en veuille sortir, quand bien même le toit menace de s'en effondrer. La pitance y est tellement addictive !


En tous cas, dès qu'il y a du "national" dans le discours, c'est qu'il y en a une qui pète un boulon dans une des multiples féodalités que constitue notre paysage militant et associatif. Vu le peu de conséquences réelles, ça peut distraire dans l'agonie.

 

 

enterrée vive

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ébranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée aux backlashes pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, pro peuple, pro nation, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste négative, moniste, novatrice ; philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Épines