Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 11:58

 

 

« Sans rêve et sans réalité

Aux images nous sommes condamnéEs »

chanson révolutionnaire, donc ringarde

 

 

 

Notre époque, qui a décidément perdu l’espèce de classe angoissante de 1984 et du Prisonnier, a fait mieux que de ne nous constituer en numéros, elle a fait de nous des images et des objets de catéchisme.

 

C’est ainsi que nos vies, nos chutes, nos relevages, nos soucis, nos impasses et nos échappées, convenablement mixées par les Butler et remixées par les sociologues hexagonales, histoire qu'y ait vraiment plus risque de s'étouffer sur un petit morceau, sont devenues une nouvelle vérité révélée, condensable en un paragraphe ou deux, affirmative surtout, c’est ça et pas autrement, bique !

 

Je ne suis pas un catéchisme, ni une icône. Je sais pas si ça vous dit, mais pas moi. Je ne me vois ni sur les autels, ni sur les étagères de science nat', genre dans un bocal.

 

Ainsi n’en pensent pas les curés de je ne sais quel diocèse, évoqué par le très sulpicien La Croix. Un nouveau catéchisme, que ce soit à relayer ou à contester.

http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/Les-aumoniers-veulent-former-les-etudiants-a-la-theorie-du-genre-_NP_-2012-01-02-753126

 

Je ne sais pas d’ailleurs ce qu’ils vont en dire. Le point est qu’une fois de plus la reconnaissance a frappé. Nous sommes reconnuEs comme objet de certitude et de récitation. De tous azimuts, des profs aux curés (y a t’il d’ailleurs une différence sensible entre ?). On est en peinture. Gare à nous d’en sortir désormais, il faudra être comme on a été peintEs. Le genre est intégré. On va le sentir passer, sur nous, comme un nouveau rouleau compresseur. Les images se doivent de n’être qu’en deux dimensions (oui, vous me direz, y a la fantomatique 3D…)

 

Dans la chanson, nous étions encore réelLEs, livréEs aux images. La science et la sapience moderne ont fait mieux : nous en sommes. Et avons intérêt à le rester, sous peine de déreconnaissance. Ce qui équivaut, dans le monde actuel, à mourir dans un fossé.

 

Conclusion annexe : ne laissez jamais les expertEs disserter ni enquêter sur ce que vous êtes ou pas ; et méfiez vous de celleux qui parmi nous s’autoproclament telLEs. Ellils vont le devenir effectivement. Vous suivez mon regard, et ma bottine ?

 

 

 

coffin turnip

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ebranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée au backlash réac-libéral pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste novatrice, universaliste négative, apostate de l'intersectionnalisme, philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Épines