Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 09:49

 

 

Vous l’aviez peut-être deviné, j’ai pus envie, je suis sèche comme une vieille poire tapée tombée derrière le guéridon il y a deux générations. Pus envie de réagir, pus envie de commenter, pus envie de proposer des thèses et des échappées. Grève. Je pense depuis longtemps qu’il faut en arriver à faire grève, et grève sans revendications ni fin de grève, des naturalités que nous avons toujours la faiblesse de reprendre : relationner, s’agiter, engendrer, élever, chercher, couiner…

 

Mais ‘oilà, vous savez vous-mêmes, avec ce qu’on est et ce qu’on est pas, nouzautes, quand en a pus, qu’on croit, eeeeh ben si, y en a encore.

 

J’ai pu voir, au cours des dernières années, mes petites camarades se laisser aller aux compromissions, aux mensonges et aux lâchetés qui vont avec, histoire de rester en bloc. J’ai vu la solidarité se tarifer en adhésion et en silences opportuns. J’ai pu sentir les effluves alcalines des convergences et de la surenchère dans le retour aux fondamentaux, la résignation pragmatique, la défense et l’illustration des re-naturalités, les réconciliations nationales, communautaires ou autres. Je peux voir aujourd’hui de vraies t’s de droite, décomplexées, se réapproprier tous les mépris et les impensés socio-politicards alors qu’elles sont elles mêmes à la porte du broyeur – je ne sais pas si elles s’illusionnent ou si elles se consolent.

 

Aussi, quand mes voisins, unanimes autant qu’exaltés, véritables caricatures de morts-vivants cinématesques, en viennent, au prétexte le plus miteux qu’on puisse imaginer (un prétexte est toujours miteux, aussi miteux que les vies que l’on prétend mener, cela dit) à m’agresser à domicile et à envahir mon gourbi, forçant la porte, traînant à leur suite une édile pro manif pour toutes afin de faire poids, je serais bien sûr tentée encore, bien vainement, de trouver une retraite provisoire d’interprétation dans la géosociologie, de comparer la néo-banlieue de sous-pref’ dont je vous parlai autrefois avec la péri-villlégiature pour essorés urbains où je me suis bien inconsidérément assignée à résidence. Et de supputer les dégâts entraînés sur la matière humaine. Mais non, je vois bien qu’il est trop tard pour se réfugier dans ces palinodies sérielles. Il n’y a plus de marge, nulle part ; la brutalisation sociale, la révolution réactionnaire moderne se sont étalées, sourdent de partout, stupides et malveillantes. Plus moyen d’y échapper. Plus un coin tranquille. La haine laborieuse est en tout lieu, en tout temps, au travail.

 

Évidemment, arrivées là, la raison instrumentale et la morale des choses susurrent que, hein, bon, alors, autant être aussi brutales, stupides et malveillantes, ce sera plus pratique. Eh bien non, je refuse. Je refuse de me plier à ce cynisme mou qui se laisse porter par la très sale vague.

 

Face à tous ces gens là, j’ai envie de clamer simplement que je suis, oui, ce qu’ils abhorrent, ce qui fissure obstinément leur baraque, fait tourner leur béton, une f-t’ hystérique, lesbienne, pute, féministe radicale, pour la destruction du sinistre monde qu’ils remblaient quotidiennement. Et que je n’userai jamais de leurs très misérables moyens – car les buts ne sont que des boîtes vides ; ce sont les moyens qui déterminent. Ne voulant ressembler en rien à ces crapules virilistes, de toute manière.

 

Et que même quand ils croiront nous avoir toutes tuées, qu’y en aura pus – eh ben y en aura encore !

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ébranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée aux backlashes pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, pro peuple, pro nation, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste négative, moniste, novatrice ; philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Dans Les Orties