Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 21:54

 

 

Ça piaille et caquette ferme à droite (mais aussi, en sourdine, dans la vieille gauche nationalo-réaque), où on brandit désormais carrément des thèses apocalyptiques au sujet du mariage pour tout le monde et autres facéties.

(http://yagg.com/2012/02/15/pour-jean-marc-nesme-le-mariage-et-ladoption-pour-les-homosexuel-l-es-est-%C2%ABune-ineptie-contre-nature%C2%BB/)

 

Le pire, c’est que je suis persuadée que celleux même qui disent ça, en rajoutent, n’y croient pas plus que ça. C’est juste de la retape électorale de circonstance en direction de la « france profonde », supposée bien mesquine et haineuse. Et qui l’est, mais d’abord pour sa tranquillité promiscuitaire et son bas de laine appauvri. Dans quelques années, un peu plus tôt plus tard, ce seront les mêmes qui discuteront mordicus de tel ou tel aménagement fiscal de lovelande et consofamiland pour touTEs.

 

Pasque le pire du pire, c’est précisément que nous ne leur donnions pas raison. Si seulement ! J’aimerais tellement qu’ellils disent vrai, que nous soyions un ferment de mise à la casse de cette société, de ses manies et de ses carcans. Un caillou irréductible qui casse les dents, allez, tiens, de l’hétéropatriarcat, de ses formes, ses sacrements et ses économies.

 

Bernique ! Nous avons pris, il y a belle lurette, le chemin de l’existence et de la reconnaissance, lequel mène vers l’intégration aux valeurs et au fonctionnement communs. Á la reproduction. Nous surenchérissons de normalité participative. Nous sommes bien sages, industrieuXses et fécondES. Un rêve louis-philippard, quoi. Enrichissons-nous, de tout ce qui fait valeur et ventre, voilà le consensus. Et la concurrence. Concourir...

 

C’est la pareille de ce vieux loup-garou mangé aux mites des classes qu’on dit dangereuses, lesquelles ne sont d’aucun danger pour les idéaux, les structures, les désirs de notre multitude, dans lesquels nous communions avidement, en réclamant le même et en nous marchant sur les pieds pour la distribution. Le danger n’est que rhétorique de notre fascination pour la déglingue qui gagne et la rédemption qui se fait nécessairement attendre.

 

Eh oui – être n’a jamais suffi à changer quoi que ce soit. Tout juste à contribuer et à confluer. On ne sort pas du cirque par la seule vertu de soi-même. Il s’y faut atteler.

 

Dommage tout de même. J’ai tendance, optimiste fossile, à croire qu’on aurait pu ne pas. Si on avait voulu.

 

Après on peut toujours essayer.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ébranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée aux backlashes pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, pro peuple, pro nation, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste négative, moniste, novatrice ; philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Dans Les Orties