Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 12:07

 

 

Une bonne petite potée de haine et de stupidité (dont l'auteure est d'ailleurs coutumière jusques à l'insignifiance).

http://sisyphe.org/spip.php?article3956

 

On sait l'exaspération que je nourris dans ma basse-cour envers queerlande, le rubik's cube et le déconstructionnisme. Mais ce genre de vomi excite au moins autant mon désespoir devant la bêtise de gentes qui ont bien du quelque jour, pourtant, avoir une tête...

 

L'insignifiance est hélas devenue très significative. Ca commence tout de même à bien faire que nous soyions si nombreuses à nous promener acéphales, assommées ou bien coiffées d'une cocotte-minute. Dans tous les cas aveuglement, imprécations et surtout circularité, pour ne pas dire tournis.

 

Voilà qui va nous mener loin. On est même déjà arrivées.

 

Car, cela dit, c'est, plus largement, aussi un bel indice, avec les productions du site en question et de bien d'autres, de combien le matérialisme comptable, qui croit expliquer le monde en scrutant les fonds de poche (quand ce ne sont pas les fonds de culotte), ainsi qu'en fantasmant sur les démons et les anges, les raclures du passé et les parangonNEs de l'avenir qu'incarneraient les groupes sociaux, ce même matérialisme que le vieux Karl, bien mal servi par ses épigones, qualifiait déjà de "vulgaire", nous a ramené tout droit à l'essentialisme le plus crasse et béat (ou haineux, c'est selon, voir Orwell).

Ca serait quand même pas mal qu'au delà des ses postures actuelles (matérialisme versus postpostmachin) le féminisme revienne sur son divorce d'avec une critique sociale un peu conséquente, qui aille au delà de vérifier combien de morceaux il reste dans le sucrier...


Mais il est vrai que celle ci est bien peu recherchée en notre temps.

 

 

La petite murène inconsolable de la séparation de ses deux mamans...

 

 

PS : C'est pas que pour gueuler - même si aussi, pasqu'y a de quoi - mais également pour appeler à un travail... déjà au moins d'état des lieux sur le divorce sus-évoqué. Et peut-être, pasque je suis d'un optimisme forcené dans ma moribondité, de comment raccrocher les roulottes !

Il y en a forcément qui font, ou ont envie de faire, ça. C'est pas à la mode mais zut ! Pas grave si on passe pour des ringardes, des rabat-joie ou des fouisseuses. On nous en a déjà tellement envoyé...


 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by

La Bestiole

  • : Divergence transse, féministe, communiste - Le placard à Plume, la fem-garoue
  • : Ebranchée, schlemihlah, communiste, féministe - la transse la moins queer, la moins fun, la plus antisexe, antinaturaliste, antisubjectiviste du quart sud-est. Clodote d'hamsterlande, casserole détachée de la queue de l'alternoféminisme. A gauch' de la gauch' de la gauch' de l'extrême gauche. Résolument opposée au backlash réac-libéral pro sexe, pro marché, pro nature, pro religion, comme aux catéchismes moraux-politiques en tous genres. Moderniste novatrice, universaliste négative, apostate de l'intersectionnalisme, philogyne, philosémite. Pour un anti-monde de nanas paresseuses et la ruine radicale de la masculinité, de l'économie, de la sexualité, de la fierté, du pouvoir.
  • Contact

ni alliées, ni amies, ni copines, ni soeurs ; autonomies transses

.

Recherche

Épines